Ukraine : de violentes explosions entendues dans la nuit à Kharkiv, Marioupol sous les bombes

© LEON KLEIN / ANADOLU AGENCY VIA AFP

Si les bombes tombent à à Kharkiv, elles frappent aussi le sud du pays. De violentes explosions ont été entendues dans la nuit de vendredi à samedi dans cette ville, la deuxième ville du pays. Il s'agit d'un signe d'une nouvelle pression militaire des forces russes sur cette région de l'Ukraine et le président ukrainien lui-même a reconnu une situation "difficile". Celui-ci l'a admis dans une adresse vidéo publiée vendredi sur Telegram et Moscou de son côté continue d'affirmer que l'opération militaire se poursuit "selon le plan initial".

"Nos militaires obtiennent des succès tactiques", assure pourtant le président ukrainien. Quatorze attaques russes ont été repoussées dans les dernières vingt-quatre heures. Un village au nord de Kharkiv a été repris. Une victoire stratégique, se félicite Kiev, car c'est de cette localité que les forces russes auraient pilonné la ville.

Les évacuations de civils à l'est toujours à l'arrêt

À l'est, "c'est un combat pour la vie", lance le président Zelensky. "Dans le Donbass, les occupants font tout pour détruire toute vie dans cette zone. Les bombardements constants et brutaux, les frappes russes constantes sur les zones résidentielles montrent que la Russie veut vider le territoire de ses habitants", a-t-il plaidé. Celui-ci craint que tout le Donbass soit transformé en pierre comme Marioupol, où la situation humanitaire est toujours aussi dramatique.

>> LIRE AUSSI - Envoi d'armes à l'Ukraine : sommes-nous à la limite de la belligérance...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles