Ukraine : trois mois d'une guerre qui devait être "éclair"

"L'opération spéciale" décidée par Vladimir Poutine a démarré il y a trois mois. Cette invasion de l'Ukraine a révélé des défaillances de l'armée russe et mis en avant la résistance ukrainienne, soutenue par les pays occidentaux.

Le 24 février 2022. Des dizaines de milliers de soldats russes postés à la frontière depuis plusieurs semaines, déferlent sur le pays. Les avions de combats et les chars franchissent la frontière, mais, après plusieurs semaines de combat, échouent à prendre Kyiv.

Une image restera, celle de cette colonne de blindés russes longue de plusieurs kilomètres, stoppée dans son avancée vers la capitale.

Dans son offensive, Moscou a ciblé de nombreuses bases militaires, ainsi que des infrastructures civiles, provoquant la mort de nombreuses personnes, et entraînant un exode massif de la population pour, finalement, peu d'avancées stratégiques.

Kherson, dans le sud, sera la seule cité majeure à tomber avant Marioupol, ville portuaire, conquise en mai après près de trois mois de résistance.

Sur l'ensemble du front, "l'opération spéciale", nom utilisé par le Kremlin pour ne pas parler de guerre, a révélé des défaillances logistiques inattendues pour cette armée, l'une des plus puissantes du monde.

Le soutien occidental, et l'envoi massif d'armes ont permis à l'Ukraine de résister, poussant Moscou à revoir ses objectifs.

Les batailles se concentrent désormais dans la région du Donbass. Et malgré cette concentration des forces et l'utilisation d'artillerie lourde, l'armée russe avance moins vite qu'attendu.

La Russie et l'Ukraine semblent désormais se diriger vers une longue guerre de tranchées dans l'est du pays, avec des bombardements incessants. En trois mois de guerre, des milliers de soldats sont morts, des dizaines de milliers ont été blessés.

L'histoire retiendra aussi les crimes de guerre, notamment à Boutcha, dans la périphérie de Kyiv, où des fosses communes ont été découvertes après le retrait russe. Des générations entières seront nécessaire pour effacer ce traumatisme.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles