En Ukraine, le théâtre revit sous terre

Maryna et Kateryna se maquillent avant la grande première. Rarement ces comédiennes n'ont eu autant envie de jouer. Le théâtre de Mikolaïv a rouvert ses portes, grâce à l'opiniâtreté de son directeur, et un fonds d'aide européen qui en deux mois a permis de transformer un abri, situé quatre mètres sous le sol, en une petite salle de 35 places. La grande salle a été désertée.

"Je pourrais partir et aller à l'étranger parce que j'ai un enfant de 8 ans, dit Maryna Vasylyeva, comédienne, mais mon mari est dans l'armée pour défendre Mykolaïv et en faisant du bénévolat pour le théâtre je fais un travail créatif , donc on a besoin de moi ici."

Le théâtre par chance n'a pas été détruit. Jusque là. A 300 mètres de l'élégant bâtiment néo-classique qui abrite le théâtre, se dresse la carcasse de béton tordu de l'administration régionale, foudroyée le 29 mars par un missile qui a tué 37 personnes. Mykolaïv, 500 000 habitants avant la guerre, n'a connu que 25 jours de calme depuis le 24 février, c'est l'une des villes les plus bombardées d'Ukraine.

"Quand nous sommes sous les bombes, comme maintenant, constate Alexander Skotnikov, venu voir le spectacle, le théâtre donne un grand sourire et inspire les gens pour continuer à vivre".

Depuis le début de la guerre, trois acteurs ont rejoint l'armée et 20% de la troupe s'est réfugiée ailleurs en Ukraine ou à l'étranger. Mais pas question ici de baisser le rideau, "the show must go on".