Ukraine: le street-artiste Banksy dévoile une œuvre sur le mur d'un immeuble détruit de Borodyanka

Le pochoir de Banksy sur le mur d'un immeuble de la ville ukrainienne de Borodyanka, le 12 novembre 2022. - Banksy - Instagram
Le pochoir de Banksy sur le mur d'un immeuble de la ville ukrainienne de Borodyanka, le 12 novembre 2022. - Banksy - Instagram

L'immeuble est passablement détruit, mais le pochoir de Banksy est bien visible. Il représente une gracieuse gymnaste exécutant un appui tendu renversé. Le support est le mur d'un bâtiment de la ville de Borodyanka, en Ukraine, à quelques kilomètres à l'ouest de Kiev.

Massivement bombardée en avril 2022, peu après le début de l'offensive russe contre l'Ukraine, Borodyanka est devenue un symbole des destructions russes.

Sur les trois photos qu'a publiées le célèbre street-artiste anonyme sur son compte Instagram, on découvre donc le délicat dessin sur l'immeuble mutilé. "Borodyanka, Ukraine", a simplement écrit l'artiste en légende.

View this post on Instagram

! 🐚🐪

A post shared by Viktorija Burakauskas (@toribur) on Jan 21, 2020 at 8:43am PST

Un certain nombre de dessins au pochoir réalisés dans le style de Banksy sont apparus récemment dans Kiev et ses environs, ce qui laisse penser que l'artiste pourrait être en train de travailler dans la région.

D'autres dessins au pochoirs à Kiev

Un autre dessin au pochoir, dont Banksy n'a pas confirmé à ce stade être l'auteur, montre un enfant faisant tomber un homme en tenue de judo - l'un des sports préférés du président russe Vladimir Poutine.

"C'est un enfant luttant contre un homme adulte et c'est ce dernier qui est défait", a expliqué à l'AFP un journaliste de la télévision ukrainienne âgé de 30 ans Bogdan Mashai, en montrant l'oeuvre.

"C'est incroyable de se dire que Banksy est ici à Borodianka", a-t-il ajouté.

Un troisième dessin au pochoir, dont Bansky n'a pas confirmé être l'auteur, a été repéré à Irpin, une autre localité très bombardée et devenue emblématique de la banlieue de Kiev.

Le graffeur de Bristol, qui parsème de son œuvre engagée les murs des villes du monde entier, de Londres à Jérusalem, en passant Paris, revendique le plus souvent ses pochoirs en les publiants sur son compte Instagram. Sa dernière publication remonte à août 2021.

Millions d'euros

Dans un clip de 3 minutes, l'artiste masqué dévoilait ainsi la réalisation de A Great British Spraycation, un pochoir réalisé sur le contrefort en béton d'une plage anglaise, représentant un rat dans une chaise longue, sirotant un cocktail.

Estimées à des millions, les œuvres de l'artiste se volent, se trafiquent, ou s'envolent en salles des ventes. En octobre 2021, sa toile La Fille au ballon, partiellement autodétruite en 2018, juste après avoir été adjugée, a atteint pour un montant record de 21,8 millions d'euros sous son nouveau titre L'Amour à la poubelle.

Engagé contre le capitalisme, pour la défense de l'environnement, auprès des Palestiniens, des migrants, ou des soignants, Banksy reverse régulièrement les bénéfices de la vente de ses graffitis. En mars 2021, en pleine crise du Covid, il avait ainsi reversé les bénéfices de la vente d'une œuvre aux services de santé britanniques, frappés par des plans d'économies successifs.

Article original publié sur BFMTV.com