Ukraine: la stratégie russe incertaine à Kherson

AP

À Kherson, les autorités pro-russes annoncent la fin de l’évacuation de la population civile de la rive droite vers la rive gauche du fleuve Dniepr. Et à Moscou, les organes de propagande auraient reçu des instructions pour préparer le public russe à la perte de la ville.

« Le 7 novembre, le dernier navire capable d’évacuer les personnes souhaitant passer sur la rive gauche a quitté Kherson. Nous avons aujourd’hui fermé les accès à la rive droite, et nous vous recommandons de ne pas retourner dans la ville. » Cette déclaration du chef de l’administration pro-russe de Kherson, Kirill Stremoussov, semble mettre un point final à l’« évacuation des civils » décrétée à la mi-octobre par les autorités d’occupation face à l’imminence de la contre-attaque ukrainienne.

À lire aussi : Sous pression de l’armée ukrainienne, l’armée russe continue d’évacuer les civils de Kherson

Dans le même temps, à Moscou, le Kremlin prépare les esprits à une possible perte de cette ville, la seule capitale régionale que l’armée russe soit parvenue à conquérir en Ukraine.

Mais sur le terrain, les informations demeurent contradictoires. Après deux jours de coupure, l'électricité a été rétablie. Et on ne sait toujours pas si l’armée russe a fait le choix d’abandonner ou de défendre Kherson.


Lire la suite sur RFI