Ukraine: stabilité économique, intégration dans l'UE, les chantiers d'Ursula von der Leyen à Kiev

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, est à Kiev, ce jeudi 15 septembre, pour sa troisième visite en Ukraine depuis le début de la guerre. Au cours de celle-ci elle évoquera l'état économique du pays et les projets d'intégration du pays à l'UE. Elle s'entretiendra avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky et le Premier ministre Denys Chmygal.

L'Ukraine a bénéficié d'une procédure éclair pour sa candidature à l'Union européenne, mais ce n'est que le début d'un très long chemin pour le pays qui devra se plier notamment aux exigences économiques de la Commission, qui voudra s'assurer que l'Ukraine offre la garantie d'une économie de marché viable et assez forte pour faire face à la concurrence au sein du marché unique.

L'économie résiste

Près de sept mois après le début de la guerre, l'économie ukrainienne résiste mais elle est sous perfusion grâce à l'aide internationale. Selon le dernier pointage du Kiel Institute for the World Economy, cette aide auraient atteint 84,2 milliards d'euros. Si cette somme permet au pays de se maintenir à flot, les prévisions du gouvernement ukrainien donnent le vertige : le PIB ukrainien a baissé de 15,1% en un an, et pourrait fondre de 35% à 40% sur l'année 2022.

Cinq milliards de dollars par mois

De son côté, le ministre ukrainien des Finances parle d'un besoin de cinq milliards de dollars par mois pour couvrir le déficit budgétaire. Il y a aussi le coût de la reconstruction estimée à 350 milliards de dollars par la Banque mondiale. Autre motif d'inquiétude et non des moindres pour l'Europe : la corruption endémique en Ukraine et l'économie grise qui s'est renforcée avec la guerre.


Lire la suite sur RFI