Ukraine: des millions de foyers privés d'électricité après des frappes russes

AFP - YURIY DYACHYSHYN

La capitale, Kiev, et d'autres villes ukrainiennes, comme Lviv ou Kharkiv, ont été touchées ce mardi 15 novembre par de nouvelles frappes russes. On déplore au moins un mort à Kiev, à ce stade. Les infrastructures énergétiques étaient visées. Les autorités de la région russe de Belgorod, frontalière de l'Ukraine, ont également annoncé deux morts dans des frappes ukrainiennes sur leur territoire.

La Russie a lancé des dizaines de missiles sur l'Ukraine ce mardi 15 novembre. Ces missiles « ont été tirés (...) depuis la mer Caspienne, la région (russe) de Rostov », et aussi « depuis la mer Noire », a indiqué Iouri Ignat, un porte-parole de l'armée l'air ukrainienne.

En direct à la télévision ukrainienne, il a aussi précisé qu'« à ce stade, l'utilisation de drones d'attaque n'a pas été enregistrée » ce jour.

Les sirènes d'alerte de la défense antiaérienne ont retenti dans tout le pays peu avant 15h30 (13h30 TU). Quelques minutes plus tard, des explosions ont été entendues à Kiev, Lviv, dans l’ouest du pays, et Kharkiv, dans le nord-est.

Le maire de Kiev, Vitali Klitschko, a comptabilisé au moins trois missiles russes qui ont touché des immeubles résidentiels de la capitale. « Les opérations de sauvetage et de recherche sont en cours », a ajouté M. Klitschko.

Un responsable de l'administration présidentielle ukrainienne a publié une vidéo montrant un immeuble de cinq étages en flammes.

Des frappes dans le nord-est et l'ouest

D'autres villes ont été visées ailleurs dans le pays. Dans le nord-est, « attaque au missile contre le district d'Industrialniï à Kharkiv », a indiqué sur Telegram Igor Terekhov, maire de la deuxième ville d'Ukraine.


Lire la suite sur RFI