Ukraine: selon Kiev, les combats dans l'Est ont atteint une "intensité maximale"

Après avoir échoué à prendre Kiev, les forces russes se concentrent depuis avril sur l'est de l'Ukraine, déjà en partie sous contrôle des séparatistes prorusses depuis 2014. Ces derniers jours, la région fait face à un déluge de feu.

Les combats contre les troupes russes dans l'est de l'Ukraine ont atteint une "intensité maximale", a déclaré ce jeudi la vice-ministre ukrainienne de la Défense Ganna Malyar. "Les combats ont atteint leur intensité maximale et une étape longue et extrêmement difficile nous attend", a-t-elle déclaré lors d'un point presse.

"C'est très dur"

Le gouverneur de la région de Lougansk, l'une des deux régions formant le Donbass où les combats font rage, a lui aussi mis en garde contre l'intensité des combats.

"La tâche est extrêmement difficile dans la région de Lougansk parce que nous avons eu trois mois d'attaques constantes, de bombardements constants, et maintenant toutes les forces russes sont déployées ici, et nous devons contenir cette horde", a-t-il déclaré dans une vidéo sur Telegram jeudi matin.

Selon lui, de nombreuses infrastructures militaires ukrainiennes ont été détruites et "lentement, nos gars se replient vers des positions plus fortifiées". "C'est très dur pour nos gars (les soldats ukrainiens). Extrêmement difficile. Mais ils tiennent", a-t-il ajouté.

Après avoir échoué à prendre Kiev, les forces russes se concentrent depuis avril sur l'est de l'Ukraine, déjà en partie sous contrôle des séparatistes prorusses depuis 2014.

Interrogés sur la situation à Kiev, Mme Malyar a aussi estimé que la menace planait toujours. "Parce que détruire Kiev et renverser le gouvernement ukrainien est le moyen le plus rapide pour conquérir l'Ukraine. Alors il faut vivre avec l'idée que cette menace sera toujours avec nous", a-t-elle souligné.

Le maire de Kiev Vitali Klitschko a aussi souligné jeudi, depuis le Forum économique mondial de Davos, qu'il ne pouvait "pas donner de garanties de sécurité" aux habitants de la capitale qui avaient quitté la ville et décidaient de s'y réinstaller.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Guerre en Ukraine: Nouveaux bombardements à Kharkiv, au moins quatre morts

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles