Ukraine : les Russes veulent « détruire le Donbass » accuse Kiev

·2 min de lecture
© ILYA PITALEV / SPUTNIK / SPUTNIK VIA AFP

Au 54e jour de l'invasion russe en Ukraine, l'étau se resserre toujours un peu plus dans la région stratégique du Donbass, à l'est du pays. Volodymyr Zelensky a accusé dimanche la Russie de vouloir "détruire" toute cette région, promettant que tout serait fait pour la défendre, à commencer par le port de Marioupol où les militaires encerclés sont appelés à combattre "jusqu'au bout".

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a accusé dimanche la Russie de vouloir "détruire" toute la région orientale du Donbass, promettant que tout serait fait pour la défendre, à commencer par le port stratégique de Marioupol où les militaires encerclés sont appelés à combattre "jusqu'au bout". "Les soldats russes se préparent à une offensive dans l'est de notre pays dans un avenir proche. Ils veulent littéralement achever et détruire le Donbass", a martelé Volodymyr Zelensky dans un message-vidéo.

"Tout comme les militaires russes détruisent Marioupol, ils veulent anéantir d'autres villes et d'autres communautés dans les régions de Donetsk et de Lougansk", a-t-il poursuivi, avant de lancer : "Nous faisons tout pour assurer la défense." "Sabotez les ordres des occupants. Ne coopérez pas avec eux (…) Vous devez tenir bon", a-t-il encore dit, ajoutant à l'intention des Occidentaux que "la nécessité d'un embargo sur les livraisons de pétrole en provenance de Russie s'impose chaque jour davantage".

Les principales informations :

Suspension des couloirs humanitaires, faute d'accord avec l'armée russe sur un arrêt des tirs

À Kharkiv, 18 morts et 106 blessés en quatre jours

Des civils sont toujours retranchés dans le complexe d'Azovstal à Marioupol

Zelensky a invité Macron à se rendre dans son pays pour constater le "génocide" commis par les forces russes

"Dernière chance" pour évacuer les civils

Dans l'est, le ministère russe de la Défense a assuré dimanche que "d...

Lire la suite sur Europe 1

VIDÉO - Vitali Klitschko : "Mon père m'a appris que c'est un privilège de défendre son pays"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles