Ukraine: risque de «pulvérisation de substances radioactives» à la centrale nucléaire de Zaporijjia

Il existe un risque de « pulvérisation de substances radioactives » à la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporijjia, occupée par les troupes russes, a averti, samedi 27 août, l'opérateur public ukrainien Energoatom.

D'après Energoatom, les troupes russes ont « bombardé à plusieurs reprises au cours de la dernière journée » le site. « L'infrastructure de la centrale a été endommagée, et il existe des risques de fuite d'hydrogène et de pulvérisation de substances radioactives », a indiqué la compagnie ukrainienne sur Telegram, ajoutant qu'il y avait « un risque d'incendie élevé ». Et, depuis samedi midi (9h TU), la centrale « fonctionne avec le risque de violer les normes de sécurité en matière de radiations et d'incendie », signale Energoatom.

Dix-sept obus

La Russie, de son côté, a également accusé l'Ukraine de bombardements sur Zaporijjia au cours des dernières 24 heures. Dans un communiqué, le ministère russe de la Défense a assuré que l'artillerie ukrainienne avait tiré dix-sept obus sur l'enceinte de la centrale, la plus grande d'Europe. « Quatre (obus) sont tombés sur le toit du bâtiment spécial n°1, où se trouvent 168 assemblages de combustible nucléaire américain de la firme Westinghouse », a-t-il précisé, ajoutant que les obus restants s'étaient écrasés à trente mètres d'un dépôt de combustible usagé et près d'un autre contenant du « combustible frais ».

►À lire aussi : Guerre en Ukraine: Volodymyr Zelensky évoque le péril autour de la centrale de Zaporijjia


Lire la suite sur RFI