Ukraine : risque «d'apocalypse nucléaire», pourquoi Joe Biden est-il aussi alarmiste ?

La guerre en Ukraine peut-elle mener à "l'apocalypse nucléaire" ? Ce sont les mots employés cette nuit par le président américain Joe Biden . Une mise en garde adressée à Vladimir Poutine, qui n'est pas sans rappeler la crise des missiles cubains en 1962. L'U.R.S.S avait alors déployé des missiles à tête nucléaire et entraîné la réaction immédiate de Washington. Le monde n'avait jamais été aussi proche d'un conflit atomique. Lorsque l'on regarde la situation en Ukraine, les propos du président américain semble justifiés par la stratégie russe d'intimidation, jugée sérieuse.

>>Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Des recrues russes laissées sans armes ni nourriture

Il est clair que les armées russes sont incapables de gagner par les moyens conventionnels. Les pertes territoriales se multiplient dans l'Est et dans le Sud. Et les pertes matérielles sont gigantesques : il y a plus de 1.200 chars d'assaut hors service, plus de 400 chars abandonnés, en état de fonctionnement, aux Ukrainiens qui se retrouvent ainsi mieux équipés qu'avant le début de la guerre.

Et puis, autre problème, des vidéos tournées par les recrues russes elles-mêmes le montrent : elles ne sont ni armées ni nourries. Autant dire qu'elles ne peuvent répondre à l'exigence d'une victoire obligatoire sans une aide extraordinaire, au sens propre du terme. Outre la situation sur le terrain, la faiblesse vient aussi de l'État major russe.

>> LIRE AUSSI - La Russie convoque l'ambassadeur fra...


Lire la suite sur Europe1