Ukraine : une prison bombardée, Zelensky dénonce «un crime de guerre russe délibéré»

REUTERS/Alexander Ermochenko

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a qualifié le bombardement vendredi d'une prison qui a fait «plus de 50 morts» de «crime de guerre russe délibéré».

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a qualifié le bombardement vendredi d'une prison qui a fait «plus de 50 morts» de «crime de guerre russe délibéré», après que Moscou avait accusé les forces ukrainiennes d'en être responsables. Plus tôt dans la journée, M. Zelensky avait supervisé un premier chargement de céréales, cruciales pour la sécurité alimentaire mondiale.

La frappe sur la prison d'Olenivka, où se trouvaient des prisonniers de guerre ukrainiens, en territoire séparatiste dans l'est de l'Ukraine, est «un crime de guerre russe délibéré, un meurtre de masse délibéré», a déclaré le chef de l'Etat ukrainien. Cette «attaque des occupants» a fait «plus de 50 morts». Plus tôt, l'armée russe avait quant à elle fait état de 40 morts et 75 blessés, les autorités séparatistes prorusses de la région de Donetsk évoquant pour leur part jusqu'à 53 morts.

Dans un premier temps, c'est Moscou qui avait mis en cause Kiev. Le Comité d'enquête russe a accusé les forces ukrainiennes d'avoir «tiré sur la prison où sont détenus les membres du bataillon Azov, utilisant des projectiles américains du système Himars». Le régiment Azov s'était illustré dans la défense de Marioupol (sud-est). Après de longues semaines de siège et de résistance sur le site sidérurgique d'Azovstal, quelque 2.500 combattants ukrainiens s'étaient rendus en mai à l'armée russe. Moscou avait fait savoir qu'ils seraient incarcérés à Olenivka.

"De graves violations des conventions de Genève"

«Cette provocation scandaleuse vise à effrayer les soldats ukrainiens et à les dissuader de se rendre», a assuré le ministère russe de la Défense. Mais l'Ukraine a ensuite très vite démenti avoir visé des infrastructures civiles ou des prisonniers de guerre, assurant que(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles