Ukraine : des « preuves irréfutables » de l’absence de « bombe sale »

 Les Russes « ne peuvent pas vaincre l'Ukraine sur le champ de bataille, c'est pourquoi ils essaient de briser notre peuple » en se livrant à la « terreur énergétique », a martelé Zelensky.  - Credit:SERGEI SUPINSKY / AFP
Les Russes « ne peuvent pas vaincre l'Ukraine sur le champ de bataille, c'est pourquoi ils essaient de briser notre peuple » en se livrant à la « terreur énergétique », a martelé Zelensky. - Credit:SERGEI SUPINSKY / AFP

Les exportations de céréales à partir des ports ukrainiens ont repris jeudi, après le retour de la Russie dans l'accord sur un couloir humanitaire, le G7 s'engageant de son côté à empêcher Moscou d'« affamer » et de faire « mourir de froid » les Ukrainiens cet hiver.

Dans le même temps, l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a annoncé n'avoir décelé pour le moment « aucun signe d'activités nucléaires non déclarées » dans trois lieux inspectés à la demande de Kiev. Ces conclusions sont des « preuves claires et irréfutables » de l'absence de préparatifs en vue de la fabrication d'une « bombe sale » en Ukraine, accusée par Moscou d'en fabriquer une, a réagi le président ukrainien, Volodymyr Zelensky.

Celui-ci a par ailleurs affirmé que les frappes russes avaient endommagé 40 % des installations énergétiques ukrainiennes, privant provisoirement 4,5 millions de ses compatriotes d'électricité jeudi soir. Les Russes « ne peuvent pas vaincre l'Ukraine sur le champ de bataille, c'est pourquoi ils essaient de briser notre peuple » en se livrant à la « terreur énergétique », a-t-il martelé.

L'Ukraine a en outre « fermement » condamné les « déplacements de masse forcés » par les militaires russes d'habitants de la région méridionale de Kherson. Ils se déroulent aussi dans les environs de Zaporijia et en Crimée, également dans le Sud, ainsi que dans l'Est (provinces de Louhansk et de Donetsk) et sont accompagnés de « pillages par les occupants », a dénoncé l [...] Lire la suite