Ukraine: le Président ukrainien limoge deux de ses hauts responsables

Le président ukrainien a limogé, dimanche 17 juillet, la procureure générale et le chef des services de sécurité du pays (SBU), en raison de multiples soupçons de trahison de certains de leurs subordonnés au profit des Russes.

"J'ai pris la décision de relever de leurs fonctions la procureure générale" Iryna Venediktova, "et le chef des services de sécurité Ivan Bakanov", a-t-il annoncé, citant des dizaines de cas de collaboration avec Moscou. Les limogeages abrupts des deux hauts responsables ont aussitôt été publiés dans des décrets exécutifs.

Selon Volodymyr Zelensky, plus de 650 cas de trahison et de collaboration impliqueraient de responsables locaux, dont 60 dans les zones occupées par les forces russes et pro russes. "Un si grand nombre de crimes contre les fondations de la sécurité nationale (...) posent des questions très sérieuses aux dirigeants concernés", a déploré le chef d'État ukrainien.

Au début de la guerre, un haut responsable de la sécurité avait déjà été écarté, une décision qui, selon le président ukrainien, s'est maintenant avérée justifiée, ajoute-t-il ce dimanche. "_Des preuves suffisantes ont été recueillies pour dénoncer cette personne soupçonnée de trahison. Toutes ses activités criminelles sont documentée_s", a-t-il insisté.

Dans un décret, Volodymyr Zelensky a nommé Oleksy Symonenko nouveau procureur général, remplaçant Iryna Venediktova. Cette dernière avait dirigé l'enquête sur les atrocités présumées commises dans la ville de Boutcha, banlieue au nord-ouest de Kiev, devenues aux yeux de l'Occident un symbole des "crimes de guerre" russes en Ukraine.

Les bombardements reprennent dans l'Est de l'Ukraine

Sur le front militaire, la journée de dimanche a notamment été marquée par de nouveaux bombardements sur la ville de Kharkiv, la deuxième du pays dans le nord-est. La région de Donetsk a également été ciblée par « les Russes qui continuent de bombarder les infrastructures civiles, en particulier les établissements d’enseignement », a déclaré le gouverneur de la région, Pavlo Kyrylen ce dimanche.

Bakhmut et Toretsk, deux villes du district de Donetsk toujours sous contrôle ukrainien, ont été visées. 6 personnes, dont 3 enfants, ont été grièvement blessées.

Durcissement des sanctions contre Moscou

Cette annonce intervient alors que les Occidentaux devraient annoncer ce lundi de nouvelles sanctions contre la Russie. Les ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne vont ainsi débattre à Bruxelles d’un durcissement des sanctions contre Moscou, les salves successives adoptées jusqu’à présent ayant isolé et durement frappé économiquement la Russie, sans la faire reculer ou renoncer à son invasion lancée le 24 février.

Ils doivent se pencher sur deux propositions de la Commission européenne d’interdire les achats d’or à la Russie pour aligner les sanctions de l’UE sur celles de ses partenaires du G7, et d’inscrire de nouvelles personnalités russes sur la liste noire de l’UE.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles