Ukraine : Poutine n'est pas « sérieux » dans ses intentions de négocier, selon Blinken

·1 min de lecture

Les membres du Kremlin ne cessent de marteler qu'ils sont ouverts à la discussion. Pour autant, peu d'avancées ont été remarquées depuis le début du conflit.

Le président russe Vladimir Poutine n'a pas démontré de « sérieux » dans ses intentions de négocier avec l'Ukraine pour mettre fin au conflit, a estimé mardi 26 avril le secrétaire d'État américain Antony Blinken. « Nous n'avons pas vu de signe jusqu'ici que le président Poutine est sérieux à propos de négociations significatives », a déclaré Antony Blinken devant la commission des Affaires étrangères du Sénat américain.

Les États-Unis soutiendront les autorités ukrainiennes dans leurs efforts diplomatiques pour négocier un accord de paix, a ajouté le chef de la diplomatie américaine, expliquant : « Notre objectif est de nous assurer qu'elles ont la capacité de repousser l'agression russe et, en effet, de renforcer leur position à une éventuelle table de négociation. »

Antony Blinken répondait au sénateur Rand Paul, un républicain opposé à la politique interventionniste américaine, qui accusait le président Joe Biden d'avoir contribué à la décision de Vladimir Poutine d'envahir l'Ukraine en « battant le tambour d'une admission de l'Ukraine au sein de l'Otan ».

Poutine espère « un résultat positif »

Mais, pour le diplomate en chef américain, il était clair, en discutant avec la Russie avant le lancement de l'invasion le 24 février, que les critiques de Vladimir Poutine sur l'intégration de Kiev à l'Alliance étaient un prétexte. « Nous avons tenté de discuter sérieusement avec (les Russes) sur ces questions », a-t-il expliqué. « Il était très clair, selon les propres mots du président Poutine [...]

Lire la suite

VIDÉO - "Sauvez-nous !": le déchirant appel à l'aide d'une habitante de Marioupol

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles