En Ukraine, Poutine a fait 4 "erreurs stratégiques", dit Le Drian

Sur BFMTV, le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a analysé les
Sur BFMTV, le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a analysé les

Sur BFMTV, le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a analysé les "erreurs" faites selon lui par Vladimir Poutine et la Russie depuis le début de la guerre. (Photo: Gonzalo Fuentes / Reuters)

GUERRE EN UKRAINE - “Poutine a fait quatre approximations, voire quatre erreurs stratégiques qui continuent à se conjuguer.” Voici le regard que Jean-Yves Le Drian, le chef de la diplomatie française, porte sur la stratégie de la Russie depuis le début de l’invasion de l’Ukraine.

C’est ce qu’il a expliqué lundi 9 mai au soir sur le plateau de BFMTV. Et de détailler sa pensée avec tout d’abord l’idée de Vladimir Poutine selon laquelle “l’Ukraine allait tomber comme cela”. Le patron du Quai d’Orsay a ainsi débuté en évoquant le “précédent de la Crimée” et le triomphe de la Russie comme des éléments ayant donné l’impression au Kremlin que la victoire serait aisée, en particulier dans la partie russophone du pays.

L’UE et l’Otan au rendez-vous

“Mais au contraire, la décision de guerre de Poutine a renforcé l’unité ukrainienne”, a encore analysé le ministre des Affaires étrangères. “D’une certaine manière, il a créé la nation ukrainienne qui se bat de manière héroïque.” Une première erreur qui “se poursuit”, ajoute-t-il, comme le prouve la féroce résistance opposée à Kharkiv, ville relativement difficile à défendre et dont beaucoup estimaient qu’elle serait vite prise par les Russes.

Deuxième erreur, selon Jean-Yves Le Drian, “c’est de penser que l’Europe serait un peu fragile, ‘mou du genou’ dans sa réaction”. Mais là encore, c’est “le contraire” qui s’est produit, “l’agression russe faisant passer l’Europe dans une dynamique de décision et d’unité extrêmement significative”.

Et pour cause, très rapidement après l’entrée des troupes russes sur le sol ukrainien, l’Union européenne, et plus généralement le monde occidental au travers de l’Otan, se sont organisés pour imposer des sanctions et venir en aide à Kiev, notamment au travers ces dernières semaines de l’envoi d’armes offensives et d’équipements défensifs.

Poutine a surestimé son armée

D’ailleurs, “la troisième erreur concerne l’alliance atlantique”, a poursuivi le ministre des Affaires étrangères, toujours au micro de BFMTV. “Il y avait, vous vous en souvenez, des interrogations sur l’Otan au cours des dernières années, un doute sur la solidarité. (...) Mais ce qui s’est passé, du fait de l’intervention, c’est que l’alliance s’est retrouvée sur ses fondamentaux et notamment la solidarité dans l’espace atlantique.”

“Et puis dernier point, je pense que Vladimir Poutine a surestimé la force de son armée”, a conclu Jean-Yves Le Drian pour cette analyse de la stratégie russe en Ukraine. “Ces quatre éléments réunis en un seul aboutissent à la mise en œuvre d’une guerre qui sera longue et difficile, et il faut aider les Ukrainiens à la mener.”

Enfin, et alors que François Hollande assurait au même moment dans “C à vous” que Jean-Yves Le Drian ne resterait pas en poste au terme du remaniement consécutif à la réélection d’Emmanuel Macron, l’intéressé a rapidement évoqué le sujet ce lundi, sans être aussi catégorique que l’ancien président.

“Je suis complètement mobilisé par ma tâche dans la crise dramatique que traverse l’Ukraine (...) Les confidences politiques, je les adresse en exclusivité au président de la République, et pour les faire, je n’ai pas besoin de porte-parole”, a-t-il conclu sur ce thème, adressant un tacle mesuré à l’ancien chef de l’État.

À voir également sur le HuffPost: La Russie met en scène un essai de son missile Sarmat baptisé Satan II

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles