Ukraine : Poutine envisage d'instaurer la loi martiale, selon le renseignement américain

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© Kirill KUDRYAVTSEV / AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Vladimir Poutine n'a pas l'intention de limiter sa volonté d'occupation à la seule région du Donbass en Ukraine , mais veut porter le conflit à la Transdniestrie, région de Moldavie qui a fait sécession en 1990, a déclaré mardi la cheffe du renseignement américain, Avril Haines. "Nous estimons que le président Poutine se prépare à un conflit prolongé en Ukraine, durant lequel il a encore l'intention d'atteindre des objectifs au-delà du Donbass", a déclaré Avril Haines lors d'une audition au Congrès.

Les services de renseignement américains estiment que l'armée russe veut "étendre le pont terrestre (dans le sud de l'Ukraine) à la Transdniestrie", a-t-elle ajouté.

 

>> Retrouvez Punchline en replay et en podcast ici 

Poutine compterait sur l'affaiblissement du soutien occidental à l'Ukraine

S'il est "possible" que les forces russes réalisent cet objectif dans les mois qui viennent, "ils ne pourront atteindre la Transdniestrie et inclure Odessa sans décréter une forme de mobilisation générale", a-t-elle ajouté. Le président russe "compte probablement sur un affaiblissement de la détermination des Etats-Unis et de l'Union européenne lorsque les pénuries de biens alimentaires et la hausse des prix de l'énergie vont s'aggraver", a-t-elle prévenu.

Les ambitions de Vladimir Poutine dépassent selon elle les capacités de l'armée russe et cela "signifie probablement que nous allons évoluer dans les prochains mois selon une trajectoire plus imprévisible et potentiellement une escal...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles