Poutine accuse des bombardiers occidentaux d'avoir approché à 20 km de la Russie

·1 min de lecture

Le président russe Vladimir Poutine a accusé jeudi les pays occidentaux d'exacerber les tensions en Ukraine et en mer Noire, dénonçant en outre des vols de "bombardiers stratégiques" près des frontières russes. "Nos partenaires occidentaux aggravent la situation en livrant des armes modernes à Kiev et en menant des exercices militaires provocants en mer Noire et dans d'autres régions proches de notre frontière", a-t-il déclaré, lors d'une assemblée du ministère russe des Affaires étrangères.

"En ce qui concerne la mer Noire, cela dépasse vraiment certaines limites. Des bombardiers stratégiques volent à 20 kilomètres de nos frontières et transportent, comme on le sait, des armes très dangereuses", a poursuivi le président russe. Il a par ailleurs reproché aux Occidentaux de considérer "de façon superficielle" les mises en garde de Moscou sur le franchissement de "lignes rouges". "Nos préoccupations et nos avertissements concernant l'élargissement de l'OTAN à l'Est ont été complètement ignorés", a-t-il poursuivi.

>> LIRE AUSSI - Ce que l'on sait du tir antisatellite de la Russie

Des tensions croissantes notamment sur l'Ukraine

Ces propos interviennent dans un contexte de tensions croissantes entre Moscou et les pays occidentaux. L'Otan, Washington, Paris, et Berlin ont dénoncé ces derniers jours un renforcement de troupes russes aux frontières orientales de l'Ukraine, où une guerre avec des séparatistes prorusses est en cours depuis 2014. La même année, Moscou a annexé la...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles