Ukraine: le porte-parole du secrétaire général de l'ONU raconte les bombardements pendant leur visite à Kiev

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Stéphane Dujarric était à Kiev avec Antonio Guterres, jeudi soir, lorsque Moscou a frappé la capitale ukrainienne. Une journaliste a été tuée.

Au lendemain des bombardements à Kiev jeudi soir, le porte-parole du secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres, invité sur BFMTV, a jugé les frappes "déplorables" mais "pas très surprenantes". La frappe a causé la mort d'une journaliste ukrainienne, Vira Ghyrytch, qui travaillait à Radio Liberty.

"Nous étions dans les bureaux du Premier ministre ukrainien hier soir quand nous avons eu écho de ces frappes aériennes. Nous avons pu voir un peu de fumée de la fenêtre de cet immeuble, mais c'était à quelques kilomètres de l'hôtel, le secrétaire général n'a pas été inquiété, mais bien sûr nos pensées vont surtout vers le peuple de Kiev, le peuple ukrainien, qui est soumis à ce genre d'attaque de façon beaucoup trop régulière", a témoigné ce vendredi sur notre antenne Stéphane Dujarric.

"Nous essayons de redoubler et d'augmenter l'aide"

Pour le porte-parole onusien, "le fait qu'il y ait eu une attaque de la capitale d'un pays en guerre, c'est déplorable, c'est condamnable, mais ce n'est pas tellement surprenant".

D'après Stéphane Dujarric, "le but de la visite du secrétaire général était plutôt axé sur l'humanitaire".

"Nous essayons de redoubler et d'augmenter l'aide que nous portons aux millions d'Ukrainiens qui en ont besoin, et aussi nous faisons ce que nous pouvons pour établir des couloirs pour que les civils puissent quitter ces villes, surtout à l'Est et au Sud-Est, qui sont extrêmement frappées", a-t-il expliqué.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Alésia : "La pire chose que la Russie a fait de notre peuple, ce n’est pas de nous tuer. Ils ont fait bien pire"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles