Ukraine: perquisition au monastère Laure des Grottes de Kiev

© REUTERS/Valentyn Ogirenko

En Ukraine, les autorités de Kiev se sont livrées, ce mardi 22 novembre au matin, à une opération policière dans un monastère de Kiev, soupçonné de liens avec Moscou. Les services de sécurité (SBU) ont perquisitionné le lieu sacré de la Laure des Grottes, le siège de l’Église orthodoxe situé dans le centre-ville de Kiev.

De notre correspondant régional, Stéphane Siohan

Le gouvernement ukrainien soupçonne cette branche du Patriarcat de Moscou d’abriter des activités subversives et de sabotages, en lien avec le Kremlin. La Laure des Grottes est le plus vieux monastère du quartier historique de Petchersk à Kiev. Un ensemble impressionnant de dizaines d’églises et sanctuaires, fondé au XIe siècle, et classé à l’Unesco.

Mais c’est aussi le siège de l’Église orthodoxe relevant du Patriarcat de Moscou. Alors que l’Église orthodoxe ukrainienne unifiée, autrefois appelée Patriarcat de Kiev, se trouve dans la cathédrale Sainte-Sophie, un autre lieu-saint de la ville.

« Mesures de contre-espionnage »

Ce mardi 22 novembre, des hommes en armes du SBU, de la police et de la garde nationale, se sont introduits dans le monastère des Grottes, pour des « mesures de contre-espionnage », selon les autorités. Et pour faire face à des activités subversives de la part des services spéciaux russes en Ukraine.

Les forces de sécurité ukrainiennes sont à la recherche de saboteurs, d’agents russes et d’armes, qui seraient cachés dans le monastère sous couverture religieuse.

Positions pro-russes


Lire la suite sur RFI