Ukraine : de nouvelles images satellites de la réalité du terrain

La base aérienne de Machulishcky. Bien qu'elle ne soit pas officiellement entrée en guerre contre l'Ukraine, la Biélorussie et son armée apportent un fort soutien aux forces russes en leur permettant de stationner de très nombreux hélicoptères des Forces aérospatiales russes (VKS). Cette image a été acquise le 8 mars. Elle montre des hélicoptères de transport lourd Mil Mi-26, et plusieurs dizaines d'hélicoptères d’attaque Mi-8. © 2022 Planet Labs PBC
La base aérienne de Machulishcky. Bien qu'elle ne soit pas officiellement entrée en guerre contre l'Ukraine, la Biélorussie et son armée apportent un fort soutien aux forces russes en leur permettant de stationner de très nombreux hélicoptères des Forces aérospatiales russes (VKS). Cette image a été acquise le 8 mars. Elle montre des hélicoptères de transport lourd Mil Mi-26, et plusieurs dizaines d'hélicoptères d’attaque Mi-8. © 2022 Planet Labs PBC
Tombée aux premières heures de la guerre, l'île aux Serpents est maintenant attaquée par les forces ukrainiennes qui pourraient bien la reprendre. Cette image a été acquise le 6 mai. © 2022 Planet Labs PBC
Tombée aux premières heures de la guerre, l'île aux Serpents est maintenant attaquée par les forces ukrainiennes qui pourraient bien la reprendre. Cette image a été acquise le 6 mai. © 2022 Planet Labs PBC
Les satellites Planet, qui survolent chaque point de la Planète au moins une fois par jour, montrent que l'île aux Serpents est sous le feu constant des Ukrainiens qui tentent de la reprendre. © 2022 Planet Labs PBC
Les satellites Planet, qui survolent chaque point de la Planète au moins une fois par jour, montrent que l'île aux Serpents est sous le feu constant des Ukrainiens qui tentent de la reprendre. © 2022 Planet Labs PBC
L'île aux Serpents, vue le 8 mai, avec de nouvelles destructions par rapport aux jours précédents. © 2022 Planet Labs PBC
L'île aux Serpents, vue le 8 mai, avec de nouvelles destructions par rapport aux jours précédents. © 2022 Planet Labs PBC
L'aéroport de Kherson est tombé aux mains des militaires russes, tout comme la ville de Kherson. Transformé en base militaire, cet aéroport a été attaqué le 15 mars par les forces ukrainiennes. Ces trois images satellitaires ont été acquises le 28 février, 15 et 16 mars. © 2022 Planet Labs PBC
L'aéroport de Kherson est tombé aux mains des militaires russes, tout comme la ville de Kherson. Transformé en base militaire, cet aéroport a été attaqué le 15 mars par les forces ukrainiennes. Ces trois images satellitaires ont été acquises le 28 février, 15 et 16 mars. © 2022 Planet Labs PBC
La base aérienne russe attaquée le 15 mars. © 2022 Planet Labs PBC
La base aérienne russe attaquée le 15 mars. © 2022 Planet Labs PBC
Comme le montre cette images satellitaire, acquise le lendemain du bombardement, l'attaque de la base aérienne a porté ses fruits avec la destruction ou l'endommagement de nombreux appareils militaires. © 2022 Planet Labs PBC
Comme le montre cette images satellitaire, acquise le lendemain du bombardement, l'attaque de la base aérienne a porté ses fruits avec la destruction ou l'endommagement de nombreux appareils militaires. © 2022 Planet Labs PBC
Cette série d'images satellitaires a cela d'intéressant qu'elles montrent le travail de sape des forces russes qui, méthodiquement, détruisent l'usine métallurgique Azovstal de Marioupol pour tuer les soldats et déloger les civils ukrainiens qui se sont réfugiés dans ses sous-sols. Cette première image a été acquise le 10 mars et montre des détails de seulement 50 cm/pixel. © 2022 Planet Labs PBC
Cette série d'images satellitaires a cela d'intéressant qu'elles montrent le travail de sape des forces russes qui, méthodiquement, détruisent l'usine métallurgique Azovstal de Marioupol pour tuer les soldats et déloger les civils ukrainiens qui se sont réfugiés dans ses sous-sols. Cette première image a été acquise le 10 mars et montre des détails de seulement 50 cm/pixel. © 2022 Planet Labs PBC
Le 21 mars. ©...
Le 21 mars. ©...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles