En Ukraine, les nouvelles frappes russes privent les civils d'eau et d'électricité

Sur tout le territoire, "des centaines de localités" sont privées d'électricité, a annoncé lundi le Premier ministre ukrainien.

Une "attaque massive" russe a eu lieu dans la matinée du lundi 31 octobre contre des installations énergétiques dans plusieurs régions d'Ukraine, privant d'eau une grande partie de la capitale Kiev et laissant "des centaines de localités" sans électricité, a affirmé le Premier ministre, Denys Chmygal. A Kyiv, "80% des consommateurs de la capitale restent sans approvisionnement en eau" et "350 000 foyers se sont retrouvés sans électricité", a précisé le maire de la capitale, Vitali Klitschko.

Les forces armées russes ont affirmé avoir mené des "frappes avec des armes de haute précision et de longue portée (...) contre le commandement militaire et les systèmes énergétiques de l'Ukraine". "Les terroristes russes ont de nouveau attaqué massivement l'Ukraine. Leurs cibles ne sont pas les installations militaires, mais des infrastructures essentielles civiles", a lancé Denys Chmygal. "Des missiles et des drones ont touché dix régions, endommageant 18 installations, la plupart liées [au système] énergétique", a-t-il ajouté.

A la fontaine d’un parc de Kiev, les deux robinets coulent sans interruption, relate un journaliste de l’Agence France Presse sur place. Chacun remplit dans le calme plusieurs bouteilles ou bonbonnes d’eau. Certains sont même venus avec des sceaux. Les plus âgés ont apporté des chariots à roulettes pour porter plus facilement les récipients. "Les autorités locales nous ont informés que l'eau reviendrait sur la rive gauche, et partiellement sur la rive droite. Je ne sais pas si l'eau revient ou pas, mais dans ce parc, il y a une fontaine. Nous vivons à Kyiv depuis deux ans, nous sommes venus chercher de l'eau et nous attendons dans la file d'attente" confie l'une habitantes.

"Plus de 50 missiles" lancés

Des frappes ont visé lundi plusieurs régions d'Ukraine, selon un conseiller de la présidence ukrainienne, Kyrylo Timochenko. "Certains des missiles ont été abattus par la défense anti-aérienne, tandis que d'autres ont atteint leur cible", a-t-il ajouté. L'armée ukrainienne a évoqué "plus de 50 missiles de croisière" lancés sur l'Ukraine. A Kyiv, au moins cinq explosions ont été entendues entre 8 heures et 8h20 (6 heures et 6h20 heure française) par des journalistes de l'AFP.

Ces nouvelles frappes massives interviennent après l'annonce ce week-end par Moscou de la suspension de sa participation à l'accord sur les exportations de céréales ukrainiennes, vitales pour l'approvisionnement alimentaire mondial. Deux cargos chargés de céréales ont toutefois quitté lundi les ports ukrainiens et emprunté le corridor maritime humanitaire à destination de la Turquie, selon le site spécialisé Marine traffic.

Alors que l’hiver approche, la perspective de devoir vivre peut-être sans électricité ni chauffage l’inquiète. "_Cela peut être difficile à gérer, surtout avec une enfant en bas âg_e", dit une jeune mère de la banlieue de Kyiv, ajoutant envisager peut-être de partir à l’étranger.