Ukraine : la multiplication des attaques russes menace de plus en plus le système énergétique

AP - Andrew Kravchenko

De nombreux Ukrainiens doivent désormais affronter le début de l'hiver avec peu ou pas d'électricité et sans eau chaude, alors que la première neige de l'hiver est tombée sur le pays, après plus d'un mois et demi de bombardements russes sur le réseau énergétique du pays.

(avec AFP)

« Les gens devraient envisager de quitter le pays pour réduire la demande sur le réseau électrique. Ne serait-ce que trois ou quatre mois » c’est ce qu’a déclaré Maxim Timchenko, le directeur de la plus grande entreprise privée d'énergie d'Ukraine, DTEK, écrit notre envoyée spéciale en Ukraine, Cléa Broadhurst. Cette entreprise fournit plus d'un quart de l'électricité ukrainienne aujourd’hui et le système devient moins fiable à chaque attaque russe. Pour le moment, les dégâts sont tels que DTEK n’est pas en mesure de produire suffisamment d'électricité pour répondre aux besoins actuels des millions de personnes concernées.

De longues périodes sans électricité ?

Jusqu'à présent, les pannes étaient généralement limitées à quelques heures, mais la multiplication des attaques russes depuis début octobre pourrait entraîner des périodes plus longues sans électricité. Sans compter que la réparation des infrastructures endommagées devient également plus difficile.

Denys Chmygal, le Premier ministre ukrainien, a réclamé « un soutien supplémentaire » de l'Union européenne pour faire face à cette situation, notamment « pour l'achat de volumes supplémentaires de gaz ».

Limiter l'utilisation d'appareils ménagers

(...)

Lire la suite sur RFI

VIDÉO - Guerre en Ukraine - Frédéric Encel : "Les Ukrainiens sont condamnés à attendre que Monsieur Poutine accepte un cessez-le-feu"