Ukraine : le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres est arrivé à Kiev

L'armée russe a affirmé mercredi avoir détruit dans une frappe une "grande quantité" d'armes livrées à Kiev par les États-Unis et des pays européens, au moment où les efforts occidentaux s'intensifient pour armer l'Ukraine face à Moscou. "Des hangars avec une grande quantité d'armes et de munitions étrangères, livrées aux forces ukrainiennes par les États-Unis et des pays européens, ont été détruits avec des missiles de haute précision Kalibr tirés depuis la mer sur l'usine d'aluminium de Zaporijjia", dans le sud-est de l'Ukraine, a indiqué le ministère russe de la Défense. Il n'a pas précisé quelles armes avaient été détruites lors de cette frappe.

La Russie assure également avoir mené des frappes aériennes contre 59 cibles ukrainiennes, dont 50 où se trouvaient des troupes et quatre dépôts de munitions.

>> LIRE AUSSI - Invasion russe : Moscou hausse le ton, les États-Unis organisent l'aide militaire à l'Ukraine

Vladimir Poutine promet une "riposte foudroyante" à tout pays qui interviendrait dans la guerre en Ukraine

Des menaces proférées au lendemain de la démonstration de force de Washington ou 40 pays alliés se sont réunis hier sur la base américaine de Ramstein, en Allemagne. Dans un discours à Saint-Pétersbourg, le président russe adresse cette mise en garde à l'Occident. "Si quelqu'un a l'intention de s'ingérer de l'extérieur dans ce qui se passe en Ukraine et de créer des menaces inacceptables pour la Russie, il doit savoir que notre riposte sera rapide et fo...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles