Ukraine: mort suspecte de Kirill Stremooussov, numéro deux de l'administration pro-russe à Kherson

AP

Peu de temps avant l’annonce du repli russe de Kherson, on apprenait également la mort du chef adjoint de l’administration pro-russe de cette ville, Kirill Stremooussov, décédé dans un accident de voiture, une information rapidement confirmée par les autorités d’occupation. Mais une mort forcément suspecte, vu le contexte.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le décès de Kirill Stremooussov interroge. Les circonstances, en elles-mêmes semblent claires : la voiture du dirigeant pro-russe a été heurtée par un camion, des photographies prises pendant la nuit le confirment et dans le chaos de l’évacuation de Kherson, il n’est pas exclu qu’il y ait effectivement eu accident.

Figure médiatique

Le doute vient plutôt de la personnalité de la victime. Kirill Stremooussov était une figure très médiatique, assez excentrique aussi, et qui ne cessait de répéter depuis plusieurs semaines que Kherson ne serait jamais abandonnée par l’armée russe. Des sources au Kremlin disent que des instructions avaient d’ailleurs été données pour « réduire sa présence » dans les médias. Beaucoup de commentateurs russes ont donc du mal à croire à la théorie d’un simple accident et voient dans ce décès la main du Kremlin qui aurait voulu se débarrasser d’un allié devenu inutile et encombrant.

« Les coïncidences, ça arrive »

►À lire aussi : Ukraine: la Russie annonce le repli de ses forces stationnées à Kherson


Lire la suite sur RFI