En Ukraine, la mort de Mikhaïl Gorbatchev accueillie avec retenue

Les réactions se multiplient dans le monde, après l'annonce de la mort de Mikhail Gorbatchev, le dernier dirigeant soviétique. Jusqu'en 1991, l'Ukraine faisait partie de l'Union soviétique, mais l'émotion suscitée par le dirigeant de Mikhail Gorbatchev à l'ouest contraste avec la retenue des Ukrainiens.

Avec notre correspondant en Ukraine, Stéphane Siohan

Ce mercredi matin 31 aout à Kiev, assez peu de gens semblent au courant de la mort de Mikhail Gorbatchev. Les radios, les sites internet, traitent en effet la nouvelle de façon très laconique et très distanciée. Un peu comme si Gorbatchev avait été le chef d’État d’un pays étranger.

Tetiana, 55 ans, commerçante, était étudiante en économie lors de la « perestroïka ». En apprenant la mort du dirigeant soviétique, elle n’éprouve pas d’émotion particulière. « Comment dire ? Oui, c’est triste et j’exprime mes condoléances, car c’est un homme qui meurt, ainsi qu’une époque. Mais pour être très franche, je n’ai jamais eu une grande sympathie pour lui, il avait beaucoup de défauts, et il a fait plein de choses pas très claires lorsqu’il était au pouvoir. Mais maintenant, on parle du dirigeant de l’Union soviétique, et alors qu’il y a la guerre entre la Russie et l’Ukraine, je crois que les réactions à sa mort seront majoritairement très distantes. Peut-être qu’avant la guerre, il y aurait pu avoir des avis plus mesurés ; certains plus critiques, d’autres plus bienveillants, mais je crois qu’à l’heure actuelle, la plupart des gens porteront un regard négatif sur lui. »


Lire la suite sur RFI