Ukraine : les Moldaves craignent de devenir les victimes collatérales de l'artillerie russe

Les Moldaves regardent le ciel avec inquiétude depuis la chute lundi des débris d'un missile russe sur un village frontalier de l'Ukraine.

La bombe volante russe avait été abattue pour la défense anti-aérienne ukrainienne, aucune victime n'est à déplorer, mais le bilan aurait pu être dramatique.

"J'ai eu peur, j'ai pensé ce que je ressentirais si je vivais là-bas", raconte Inca, une actrice de Chisinau. "Dieu m'en garde... j'ai imaginé qu'une roquette puisse tomber sur ma maison, près de mon enfant, de ma famille..."

"Mon opinion sur la Russie est négative", dit Nicolae Mitu, un comptable rencontré dans la capitale moldave. "Je condamne la Russie, j'espère que la guerre ne va pas nous toucher et que les Ukrainiens vont résister."

Le 10 octobre dernier, la Moldavie avait déjà dénoncé la violation de son espace aérien par trois missiles de croisière russes tirés depuis la Mer Noire en direction de l'Ukraine.