Ukraine: Macron qualifie de "parodie" les référendums annoncés dans les régions séparatistes

Le président de la République a assuré qu'on nouvel entretien avec Vladimir Poutine devrait avoir lieu dans les jours à venir.

Emmanuel Macron dénonce "le cynisme" russe. Quelques minutes avant son intervention à la tribune des Nations unies, le président de la République a estimé que les référendums d'annexion à la Russie annoncées par les autorités prorusses installées dans les quatre régions de l'est et du sud de l'Ukraine contrôlées par Moscou étaient "une provocation supplémentaire" et "une parodie" qui "à nos yeux n'a aucune conséquence juridique."

"La Russie doit quitter le territoire ukrainien qui est souverain et respecter les frontières reconnues. L’idée même d’organiser des référendums dans des régions qui ont subi la guerre est la signature du cynisme. Je pense que c’est un principe même d’imitation de forme démocratique ou de légitimité démocratique, mais ce n’est pas parce qu’on imite qu’on retrouve la souveraineté des peuples", assure-t-il.

Au cours de cette courte intervention, Emmanuel Macron a également assuré que dans les jours à venir, il allait de nouveau s'entretenir avec le président russe Vladimir Poutine "sur la situation nucléaire" après une réunion organisée à New York avec le directeur général de l'AIEA (Agence internationale de l'énergie atomique), Rafael Grossi.

Nouvel entretien avec Poutine

De manière générale, Emmanuel Macron a une nouvelle fois appelé l'armée russe à quitter le territoire ukrainien: "il faut une retraite des forces russes et un retour choisi par l'Ukraine à la négociation et la paix."

Selon lui, la mise en garde de Moscou, qui a signifié ce mardi à la France le caractère "inacceptable" à ses yeux des livraisons d'armes occidentales à l'Ukraine, est également sans effets.

"Nous aidons un pays à défendre son peuple et son territoire, il n’y a pas d’équipement qui menace le territoire russe les choses se font en transparence", conclut Emmanuel Macron.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - La Russie balaye le "mensonge" de la découverte de centaines de corps à Izioum