Ukraine: Macron n'exclut pas de se rendre en Russie en cas de "gestes" de Poutine

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Depuis l'Ukraine, Emmanuel Macron n'a pas écarté de se rendre en visite en Russie après son déplacement du jour à Kiev, mais explique que cela "supposerait des conditions préalables".

Invité de TF1 ce jeudi, depuis l'Ukraine, Emmanuel Macron a expliqué qu'il n'excluait pas de rencontrer à nouveau Vladimir Poutine, et même de faire un déplacement en Russie.

"Se rendre en Russie aujourd'hui supposerait des conditions préalables, des gestes de la part du président Poutine", a-t-il cependant expliqué.

Il maintient qu'il faut continuer à parler avec le président russe. "C'est le rôle de la France de ne pas être dans l'escalade verbale", assure le chef de l'Etat. "Il faudra discuter avec le Président Poutine, nous le savons. En tout cas, celles et ceux qui représenteront la Russie", poursuit Emmanuel Macron.

En visite à Kiev pour rencontrer le leader ukrainien Volodymyr Zelensky, le président de la République l'a assuré de son soutien. En revanche, lors d'une conférence de presse, le président ukrainien a indiqué de son côté à son homologue français, qu'il doutait de l'intérêt de parler au président russe, Vladimir Poutine, en vue de mettre fin à la guerre en Ukraine.

"Je ne suis pas sûr qu'il y ait une possibilité que le président de la Fédération de Russie soit prêt à entendre quoi que ce soit", a déclaré Volodymyr Zelensky lors d'une conférence de presse à Kiev au côté de dirigeants européens.

Plus d'informations à venir. Suivez notre direct.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Emmanuel Macron va quitter Kiev pour rejoindre la Pologne à bord d'un train de nuit

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles