Ukraine : dans l'usine Azovstal de Marioupol, la résistance continue

·1 min de lecture
© Ilya Pitalev / Sputnik via AFP

La guerre en Ukraine entre ce dimanche dans son troisième mois, mais la "deuxième phase de l'opération spéciale" lancée par Moscou vient de commencer, cette semaine. "L'un des objectifs de l'armée russe est d'établir un contrôle total sur le Donbass et le sud de l'Ukraine", a assené vendredi 23 avril un haut responsable militaire russe.

L'autre point névralgique du conflit est la ville de Marioupol , port stratégique du sud-est de l'Ukraine en grande partie détruit par plusieurs semaines de bombardements. Si la Russie annonce avoir repris la ville portuaire, 2.000 militaires ukrainiens résistent toujours et des civils restent bloqués.

2.000 militaires ukrainiens dans l'usine d'Azovstal

À Marioupol, l'usine métallurgie d'Azovstal est dans le viseur de l'armée russe. 2.000 militaires ukrainiens restants à Marioupol y seraient retranchés. L'usine s'étend sur une zone de plusieurs kilomètres carrés avec de nombreux entrepôts, des voies ferrées, mais surtout de long tunnel.

 

LIRE AUSSI - Guerre en Ukraine : aucune trêve en vue à l'aube de la Pâque orthodoxe

Plusieurs sources évoquent 20 kilomètres de couloirs souterrains plongés jusqu'à 30 mètres de profondeur. Les forces russes y concentrent leurs bombardements alors que le reste de la ville serait sous le contrôle de Moscou. Le président russe Vladimir Poutine s'est félicité de ce succès.

Marioupol est dans une situation critique

Néanmoins, selon le gouverneur régional, Pavlo Kirilenko, la bataille n'est pas encore term...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles