Ukraine: Londres «gravement préoccupé» par la condamnation à mort de deux Britanniques

Deux Britanniques et un Marocain capturés par les troupes russes ont été condamnés à mort jeudi 9 juin par la justice de la région séparatiste de Donetsk. Ils sont accusés d’être des mercenaires. Aiden Aslin et Shaun Pinner combattaient aux côtés de l’armée ukrainienne.

Avec notre correspondante à Londres, Marie Boëda

Ils ne sont ni terroristes, ni mercenaires, affirment leurs familles. Downing Street s’est dit « gravement préoccupé ». « Nous répétons que les prisonniers de guerre ne devraient pas être exploités pour des raisons politiques », a affirmé un porte-parole du Premier ministre Boris Johnson. Ces hommes ne devraient pas être poursuivis car ils sont prisonniers de guerre.

En vertu du Traité de Genève, ils bénéficient de l’immunité du combattant, rappellent les autorités britanniques.

« C’est une violation flagrante des lois internationales », a réagi le conservateur et ancien ministre Robert Jenrick, qui estime que l’ambassadeur russe doit être convoqué par le ministère des Affaires étrangères. « Ces individus doivent être libérés immédiatement. Il s'agit d'un procès-spectacle. Nous ne devrions pas lui donner la moindre once de crédibilité, ce n'est que le dernier acte dégoûtant du régime de Vladimir Poutine. la Russie ne peut pas traiter les citoyens britanniques de cette manière et s’en tirer », a-t-il ajouté.

Aiden Aslin, 28 ans, et Shaun Pinner, 48 ans, combattaient dans l’armée ukrainienne depuis quatre ans, confirme Kiev. Ils ont été capturés à Marioupol en avril dernier.

Les condamnés ont maintenant un mois pour faire appel et s’il est rejeté, ils seront exécutés. Les trois accusés vont « faire appel », a précisé l'avocat de l'un des trois hommes, Pavel Kossovan, à l'agence russe TASS. Le tribunal a par ailleurs expliqué aux trois condamnés qu'ils pouvaient aussi demander une grâce, ajoute l'agence de presse.

Lire la suite

VIDÉO - De retour d'Ukraine, notre journaliste Jonathan Walsh raconte la situation dans le Donbass

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles