Ukraine : l’Occident dénonce la « militarisation » de la centrale de Zaporijia

Image d'illustration.  - Credit:DMYTRO SMOLYENKO / NurPhoto / NurPhoto via AFP
Image d'illustration. - Credit:DMYTRO SMOLYENKO / NurPhoto / NurPhoto via AFP

Plusieurs pays dont la France ont dénoncé mercredi 21 septembre la « militarisation » par la Russie de la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporijia, ce qui menace la sécurité nucléaire. Dans une déclaration conjointe adoptée à l'issue d'une réunion à New York, les ministres des Affaires étrangères d'Allemagne, du Canada, de France, d'Italie, du Royaume-Uni et d'Ukraine ainsi que les représentants de la Corée du Sud, des États-Unis et de la Suisse ont souligné « avec force que la saisie et la militarisation par la Russie de la centrale nucléaire de Zaporijia sont la cause fondamentale des menaces actuelles sur les plans de la sûreté et de la sécurité nucléaires ».

« Nous rappelons que le risque accru d'un accident nucléaire demeurera dangereusement élevé tant que la Russie sera présente sur le site de Zaporijia », ont-ils affirmé. La situation à la centrale, la plus grande d'Europe, « se dégrade encore », a averti de son côté le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Rafael Grossi, ajoutant qu'on « ne (pouvait) pas se permettre le luxe d'attendre que quelque chose de catastrophique se produise ». Il s'exprimait à l'issue de cette réunion à la représentation française auprès de l'ONU, ouverte par le président Emmanuel Macron.

Le directeur de l'AIEA a indiqué en avoir discuté avec le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, qu'il a rencontré mercredi matin en marge de l'Assemblée générale de l'ONU. « Tant qu'i [...] Lire la suite