Ukraine : l'Europe et la France doivent-elles réclamer un embargo sur le pétrole russe ?

·1 min de lecture

À quatre jours du second tour de la présidentielle , un sujet de plus oppose les deux candidats : faut-il ou non aller plus loin dans les sanctions contre la Russie ? Pour Marine Le Pen , il ne faut pas de nouvelles sanctions sur le gaz ou le pétrole, car elles plomberaient davantage le pouvoir d'achat des Français. Pour Emmanuel Macron , la France doit au contraire défendre l'idée d'un embargo européen sur le pétrole. Sur notre antenne mardi, le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a déclaré qu'il espérait que la France pourrait convaincre "ses partenaires européens" dans les semaines qui viennent.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

"Quand vous voyez ce qui se passe dans le Donbass, plus que jamais, il est nécessaire d'arrêter les importations de pétrole russe", a-t-il notamment déclaré au micro de Sonia Mabrouk. "Quelle est la première source de devises depuis plusieurs années pour le pouvoir de Vladimir Poutine ? Ce n'est pas le gaz, c'est le pétrole", a encore assuré le soutien d'Emmanuel Macron.

Un embargo sur le pétrole aurait peu d'impact en France

Le ministre de l'Économie veut donc cibler le pétrole russe. Mais est-ce vraiment le meilleur moyen de frapper la Russie au portefeuille ? La vente de pétrole rapporte environ 200 milliards d'euros par an à la Russie, soit cinq fois plus que le gaz. Un constat posé avant la flambée des prix du gaz. Mais si l'écart a dû se réduire depuis, il reste en tout cas l'une des principales ressources du pay...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles