Ukraine : LCP plonge dans le quotidien des photographes de guerre

© Kalisté Productions

LCP a filmé et interviewé quatre photographes qui travaillent en Ukraine pour la presse ou en freelance. Ces derniers documentent la guerre et suivent les civils dans ce moment historique. Eric Bouvet a plus de 40 ans de métier derrière lui. Il a couvert plusieurs guerres et obtenu de prestigieuses récompenses. C’est lui que la caméra suit majoritairement sur place. Notamment dans une gare où les familles ukrainiennes tentent de fuir.

Des scènes déchirantes immortalisées

Les femmes et les enfants embarquent comme ils peuvent dans les trains, laissant les hommes sur le quai. Eric Bouvet assiste, non sans émotion, à ces scènes déchirantes, qu’il immortalise avec son appareil. Ce que montre bien ce documentaire, c’est la difficulté de leur métier. Des difficultés à travailler parmi les très nombreux journalistes présents sur place, plus de 2.000.

Mais aussi des difficultés financières car il faut partir à ses frais, tout payer soi-même sur place avant d’espérer avoir une commande pour la presse. Et puis il y a aussi la difficulté à couvrir le conflit comme ils aimeraient. Ils ne peuvent pas être au plus près des combats. "On s'imagine que les photographes qui couvrent les conflits courent tous les jours sous les bombes et évitent des balles mais ce n'est pas vraiment ça", explique-t-il sur Europe 1. "La plupart du temps, nous sommes confrontés aux problèmes des civils car le front est toujours très difficile à accéder car la guerre est sale. Et aucun des deux côtés ne veut mo...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles