Ukraine: l'assaut russe dans la région de Kharkiv «arrêté», mais la situation reste «difficile», selon l'armée

L'Ukraine a assuré vendredi 24 mai avoir « arrêté » l'assaut russe sur la région de Kharkiv, en cours depuis deux semaines, et avoir commencé une contre-attaque dans ce secteur du nord-est de son territoire. La Russie s'est emparée de plusieurs localités du secteur et a forcé l'Ukraine à déployer de précieux renforts dans la zone.

Les habitants de la région de Kharkiv pourraient connaître un peu de répit. Après deux semaines de combats dans la région, « les forces de défense ukrainiennes ont arrêté les troupes russes » et « mènent des actions contre-offensives », a en tout cas affirmé le colonel Igor Prokhorenko vendredi 24 mai.

Ce responsable de l'état-major de l'armée ukrainienne qualifie toujours la situation de « difficile » mais « stable et sous contrôle » alors que des affrontements avaient lieu depuis plusieurs jours pour le contrôle de la ville de Vovtchansk, coupée en deux et où Kiev a accusé les forces russes d'exactions. « L'ennemi est complètement enlisé dans des combats de rue à Vovtchansk et a subi des pertes très importantes », a abondé vendredi le général Oleksandre Syrsky, le commandant en chef de l'armée ukrainienne, affirmant que Moscou envoyait des « réserves » pour continuer son assaut.

À lire aussiGuerre en Ukraine : à Kharkiv, une vie sous les bombes


Lire la suite sur RFI