En Ukraine, l’eau et l’électricité rétablies à Kiev après « l’attaque massive » russe

À Kiev, l’eau et l’électricité sont rétablies ce mardi 1er novembre (Photo d’illustration : une Ukrainienne fait la cuisine au pied de son immeuble, endommagé par des bombardements, à Moshchun, non loin de Kiev, le 27 mai).
SERGEI CHUZAVKOV / AFP À Kiev, l’eau et l’électricité sont rétablies ce mardi 1er novembre (Photo d’illustration : une Ukrainienne fait la cuisine au pied de son immeuble, endommagé par des bombardements, à Moshchun, non loin de Kiev, le 27 mai).

UKRAINE - L’eau et l’électricité de retour dans les foyers à Kiev. L’approvisionnement « a été entièrement rétabli », a déclaré ce mardi 1er novembre le maire de la capitale ukrainienne, Vitali Klitschko, sur Telegram. Les frappes russes massives contre des infrastructures ukrainiennes lundi matin avaient privé d’eau 80 % des habitants de la ville et coupé le courant à 350 000 foyers.

Des coupures d’électricité programmées vont toutefois continuer dans la capitale « car le déficit du système électrique, après les attaques barbares de l’agresseur est important », a prévenu Vitali Klitschko, alors que la sirène antiaérienne a à nouveau retenti dans la ville mardi matin.

Les Ukrainiens exhortés de réduire leur consommation d’énergie

À Kiev, des quartiers entiers étaient privés d’électricité jusqu’à ce mardi matin et l’inquiétude des Ukrainiens était grande. « Il n’y a plus d’électricité chez nous, ni à l’école », a dit à l’AFP Mila Ryabova, une mère d’une fille de 9 ans. « Un hiver froid se profile. On n’aura peut-être pas d’électricité, de chauffage. Cela pourrait être compliqué à vivre, surtout avec un enfant », a-t-elle ajouté.

Selon l’armée ukrainienne, la Russie a lancé lundi 55 missiles de croisière, 22 missiles S-300 et des drones de combat pour une vague de frappes à travers le pays visant très souvent des infrastructures énergétiques.

Ces frappes ont été parmi « les plus massives sur notre territoire par l’armée de la Fédération de Russie », a accusé mardi un conseiller de la présidence ukrainienne, Oleksiï Arestovytch. Il s’est félicité de l’amélioration de la défense antiaérienne du pays grâce à laquelle « la destruction n’est pas aussi critique qu’elle pourrait l’être ».

Les frappes russes du mois dernier ont détruit environ un tiers des capacités électriques à l’approche de l’hiver, selon les autorités ukrainiennes, qui ne cessent d’exhorter les Ukrainiens à réduire leur consommation d’énergie autant que possible.

À voir également sur Le HuffPost :

Lire aussi