Ukraine: «L'intégrité physique de la centrale de Zaporijjia a été violée», affirme le chef de l'AEIA

Après une inspection de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) jeudi 1er septembre à la centrale nucléaire de Zaporijjia, le chef de l'AEIA a affirmé que « l'intégrité physique de la centrale a été violée ». Il a déclaré que l'organisation allait « rester » jusqu'à dimanche ou lundi à la centrale.

L'« intégrité physique de la centrale » nucléaire ukrainienne de Zaporijjia, occupée par les troupes russes, a « été violée », a déclaré jeudi le directeur de l'Agence internationale pour l'énergie atomique Rafael Grossi après avoir inspecté cette installation.

« L'intégrité physique de la centrale a été violée à plusieurs reprises », a-t-il déclaré à des médias à son retour dans le territoire contrôlé par Kiev. « C'est quelque chose qui ne peut pas continuer à se produire ».

Il a ajouté que des membres de l'organisation allaient « rester plusieurs jours » à la centrale. « Il y a un groupe qui va être là jusqu'à dimanche ou lundi pour continuer l'évaluation ». Le chef de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) avait affirmé plus tôt dans la journée avoir « vu ce qu'il avait besoin de voir » lors de l'inspection à la centrale nucléaire de Zaporijjia en Ukraine, régulièrement bombardée depuis des semaines.

« Nous avons pu, pendant ces quelques heures, rassembler beaucoup d'informations. J'ai vu les principales choses que j'avais besoin de voir », a-t-il poursuivi. « Nous avons vu le travail dévoué du personnel et de l’encadrement », a-t-il ajouté, en soulignant que le personnel ukrainien continuait de travailler avec professionnalisme, en dépit de circonstances très difficiles.


Lire la suite sur RFI