Ukraine : Kyiv dans la bataille du sud

D'intenses combats se poursuivent sur la ligne de front dans l'est de l'Ukraine, alors que les forces de Kyiv tentent de libérer la péninsule de Kinburn située à l'embouchure du fleuve Dniepr. Une zone stratégique qui permet d'accéder à la fois à Kherson et à Mykolaïv, deux villes disputées par les belligérants.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Ici, Les mines sont fréquentes, le danger est partout pour les soldats ukrainiens. "Nous avons fouillé deux hectares et trouvé cinquante mines. Dix d'entre elles étaient visibles", témoigne Valin, ingénieur de l'armée.

Plus au nord dans la région de Donetsk, les combats font également rage. Les forces ukrainiennes, très mobiles, tentent de couper les lignes d'approvisionnement russes.

"Nous nous déplaçons vers une position, prenons position, déployons la voiture, visons et tirons. Après cela, nous roulons rapidement et quittons la zone", explique Dmytro, soldat ukrainien

Ce mardi, le ministère russe de la Défense a affirmé que les troupes russes avaient frappé un dépôt d'armes ukrainien à Zaporijjia et tué des dizaines de soldats dans la région de Donetsk, à Kharkiv et Kherson.

Neuf drones ukrainiens auraient également été abattus.

Face à la puissance de feu russe, les autorités ukrainiennes demandent avec insistance d'accélérer la livraison d'armes notamment des missiles Patriot américains de défense aérienne. Kyiv a également annoncé avoir reçu plusieurs lance roquettes LRU, équivalent français des Himars, livrés par Paris