En Ukraine, Kharkiv se retranche sans rassurer les habitants

En Ukraine, les combats se poursuivent, notamment au nord-est du pays, où la Russie a lancé il y a 15 jours une nouvelle offensive près de Kharkiv. Si la deuxième ville du pays n’est jamais tombée aux mains des Russes, les habitants des villages alentours et des quartiers de la périphérie se souviennent des violents combats des premiers mois de la guerre. Alors que la ville se retranche à nouveau, ils regardent avec appréhension la ligne de front se rapprocher.

Avec nos envoyés spéciaux à Kharkiv, Nathanël Vittrant et Bertrand Haekler

Dans la région de Kharkiv, les combats, ces derniers jours, se concentrent dans les villages à 25-30 kilomètres plus au nord-est. L’armée russe n’a pas encore percé les lignes de défense ukrainiennes, mais l’offensive a poussé les Ukrainiens à creuser à la hâte des tranchées tout au long de la route.

Juste derrière ces tranchées, il y a le quartier de Saltivka-Nord. Ici, les immeubles portent encore les stigmates des combats violents qui ont eu lieu ici au tout début de la guerre. Les bâtiments sont aussi noircis par les traces d’impact des obus qui sont tombés dans les alentours.

« Elle refuse de quitter sa maison et de partir »

« Alors, bien sûr que nous avons peur que ça recommence. Mais je ne comprends pas ce que veulent les Russes. Quand ils auront tout détruit ici, tué tout le monde, que restera-t-il ? Un désert ? Et après ? », se désole l'homme âgé.


Lire la suite sur RFI