Ukraine: Kharkiv sous la pression des terribles bombes planantes russes

En Ukraine, l’armée russe continue de mettre la pression sur Kharkiv, la seconde ville du pays. Samedi 22 juin après-midi, un bombardement y a fait deux morts et 47 blessés, dans la population civile, et dimanche 23 juin, de nouvelles frappes ont fait un mort et dix blessés. Au nord de Kharkiv, les Russes, qui ont ouvert en mai un nouveau front, ne progressent plus, neutralisés par la défense ukrainienne. Et face à la nouvelle utilisation de l'artillerie ukrainienne sur le territoire de l’adversaire, l’armée russe adapte son mode opératoire pour rendre la vie impossible aux gens de Kharkiv.

Samedi après-midi, trois bombes planantes guidées tirées par des avions de chasse russes se sont abattues dans le quartier administratif du centre de Kharkiv, semant la dévastation. Des riverains marchant dans la rue et des personnels civils se sont retrouvés ensevelis sous les décombres ; le bilan est une nouvelle fois très lourd, avec deux morts et 47 blessés. Le lendemain, de nouvelles frappes ont provoqué un nouveau mort et dix blessés, rapporte notre correspondant en Ukraine, Stéphane Siohan,

Néanmoins, il faut comprendre que, paradoxalement, les bombardements sur Kharkiv ont baissé depuis la fin du mois de mai. Et ce, dès le moment où les Occidentaux ont donné le feu vert aux Ukrainiens pour utiliser leurs missiles à longue portée, notamment les Himars américains, pour frapper des concentrations militaires ennemies sur le territoire russe.

L'Ukraine attend toujours son armada aérienne


Lire la suite sur RFI