Ukraine: les habitants de Lyssytchansk sous pression avec l'avancée des troupes pro-russes

Les forces russes continuent à pousser dans l’est de l’Ukraine. Les troupes pilonnent en continu Sievierodonetsk mais également un ensemble de localités proches, formant ainsi un étau de plus en plus serré dans la région de Louhansk. Les habitants de la région vivent sous pression constante.

Avec nos envoyés spéciaux à Lyssytchansk, Sébastien Németh et Jad El Khoury

La famille vit à l’intérieur d’une maison isolée. Leur village est quasi désert. Et tout autour, les forces russes resserrent leur étau. Ludmila et ses proches sont coincés : « Nous n’avons nulle part où aller et nous n’avons pas assez d’argent. Si nous partons, nous avons peur de ne plus jamais pouvoir rentrer. On vit dans la terreur et tout est coupé : gaz, électricité, eau. Il n’y a presque plus rien dans les boutiques du village. On survit en partie grâce aux légumes du potager. »

Chaque jour, les Russes gagnent du terrain et les bombes se rapprochent. Carina s’inquiète plus que tout pour ses enfants : « Les enfants ont peur. Ils nous demandent ce que sont ces bruits, ce qu’est la guerre, pourquoi les Russes sont là. On essaie de leur expliquer, mais c’est difficile de comprendre pour eux. »

« Si les Russes prennent ce territoire, je resterai Ukrainien »

Dans un village voisin, Viktor Nikolaievitch coupe son bois comme d’habitude. Ce veuf vit seul. Et pour lui, pas question de bouger en dépit du danger. « Je ne partirai jamais. Même si on me donne un appartement aux États-Unis, je préfère rester ici. Si les Russes prennent ce territoire, je resterai Ukrainien et cette terre sera toujours ukrainienne. »


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles