Ukraine : la France va apporter 300 millions de dollars d'aide supplémentaires

© LUDOVIC MARIN / AFP

La France va porter son aide globale à l'Ukraine à deux milliards de dollars contre 1,7 milliard jusqu'à présent, soit 300 millions de dollars supplémentaires, a annoncé Emmanuel Macron jeudi dans une vidéo diffusée lors de la conférence internationale des donateurs. Ce nouvel apport ne concerne pas le volet militaire, a précisé l'Élysée.

Paris a déjà apporté à l'Ukraine 100 millions d'euros d'aide humanitaire aux premiers jours de l'invasion et permis l'acheminement de plus de 800 tonnes de matériel, dont du matériel médical. Il a également débloqué 1,7 milliard de dollars pour soutenir le budget de l'État ukrainien et ses investissements. "Nous voyons chaque jour s'accumuler les conséquences humanitaires et les destructions suscitées par l'agression de l'Ukraine par la Russie et subies par le peuple ukrainien. Elles sont insupportables", a déclaré le président français. "Il est de notre devoir collectif d'apporter une aide immédiate et un soutien économique massif à l'Ukraine", a-t-il soutenu.

Emmanuel Macron a salué "la mobilisation exceptionnelle des voisins européens de l'Ukraine, en particulier du peuple polonais qui a accueilli depuis le 24 février dernier plusieurs millions d'Ukrainiennes et d'Ukrainiens".

D'autres pays européens ont également participé

"La solidarité exprimée par la Pologne, la Slovaquie, la Roumanie, la Hongrie, la République Tchèque, la Moldavie, est exceptionnelle, et il est juste et normal que nous puissions collectivement les appuyer dans leur effort de solidarité, au même titre que l'appui direct que nous apportons à l'Ukraine", a ajouté le président français.

>> LIRE AUSSI - Guerre en Ukraine : Zelensky lance une campagne mondiale de financement participatif

"Nous devons être prêts à assumer cet effort dans la durée, dans le contexte d'un conflit qui, malheureusement...

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - Guerre en Ukraine - Frédéric Encel : "Est-ce qu’en livrant des armes, la France ou l’Europe seront menacées d’une riposte nucléaire ? Je ne crois pas"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles