En Ukraine, des fans de drones reconvertis en tueurs de chars russes

Parmi les volontaires civils au sein de la défense territoriale ukrainienne, une unité se démarque par ses faits d’armes : Aerorozvidka, littéralement « reconnaissance aérienne ». Composée de pilotes de drones et de passionnés de nouvelles technologies, elle terrasse les chars russes avec ses drones artisanaux.

Avec nos envoyés spéciaux, Murielle Paradon et Sami Boukhelifa

En une fraction de seconde, le drone décolle. Aux commandes, « Father of drones » (« Le père des drones »). « Autrefois prêtre, j’ai toujours été proche du Ciel, au sens spirituel comme au sens propre », plaisante Vadim.

Ce passionné de photographie a construit son premier drone pour prendre des clichés aériens. En 2014, quand la guerre du Donbass éclate en Ukraine, il met son savoir-faire au service de l’armée. Depuis, il ne cesse de développer des petits avions télécommandés.

« Nos drones sont très efficaces, car ils sont très précis. En emportant seulement trois petites charges explosives, le drone peut détruire un gros char, fait valoir Vadim. Nous utilisons des bombes qui datent de l’époque soviétique. Elles ne nous coûtent presque rien. Pour un dollar investi dans mon équipement, je détruis l’équivalent de 10 000 dollars d’armement russe. »

Léger, maniable, le drone de Vadim pèse 5 kg. À 300 mètres d’altitude, il a 10 km de portée. Une arme d’attaque redoutable qui a stoppé net l’avancée des troupes russes vers Kiev. « Sur le terrain, les Russes changeaient rapidement de positions. Mais grâce à nos drones, nous pouvions traquer leurs déplacements. Sans les drones, nous aurions eu beaucoup plus de soldats ukrainiens tués. »

Pas question pour Vadim de révéler le nombre de drones dont dispose l’unité Aerorozvidka. Mais il l’assure : l’ensemble du territoire ukrainien est couvert.

► À écouter aussi : Drone Bayraktar: l'atout aérien de l'Ukraine

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles