Ukraine: les entreprises inquiètes de l'impact économique de la nouvelle loi sur la mobilisation

Une nouvelle loi sur la mobilisation est entrée en vigueur samedi 18 mai en Ukraine. Principale nouveauté de ce texte : l’âge légal minimum pour être appelé dans les rangs de l'armée passe de 27 à 25 ans. Alors que la Russie gagne du terrain en ce moment dans la région de Kharkiv, l'Ukraine cherche à combler son manque d'hommes sur le front. Mais les entreprises s'inquiètent de l'impact de cette nouvelle mobilisation sur l'économie du pays.

Aujourd'hui, près d'un million d'Ukrainiens servent dans l'armée, et 6 millions de personnes ont fui le pays. Les entreprises sont donc confrontées à un manque de main d'œuvre, elles craignent que ces difficultés s'aggravent avec la nouvelle loi sur la mobilisation.

C'est le cas par exemple dans l'informatique et la tech. Des secteurs très masculins où les hommes peuvent à la fois être mobilisés pour combattre sur le front ou pour mettre leurs compétences techniques au service de l'armée. L'an dernier, pour la première fois, les exportations du secteur informatique ont baissé.

À lire aussiUkraine: entrée en vigueur de la nouvelle loi sur la mobilisation dans l’armée

Chute du PIB

Autre difficulté : la nouvelle loi restreint encore les voyages d'affaires à l'étranger, ce qui réduit les possibilités de signer certains contrats.


Lire la suite sur RFI