Ukraine: Dmitri Medvedev avertit l'Otan qu'une défaite russe "peut déclencher une guerre nucléaire"

Vladimir Poutine et Dimitri Medvedev avant une réunion avec des membres du gouvernement à Moscou en Russie, le 15 janvier 2020 - Dmitry ASTAKHOV / SPUTNIK / AFP
Vladimir Poutine et Dimitri Medvedev avant une réunion avec des membres du gouvernement à Moscou en Russie, le 15 janvier 2020 - Dmitry ASTAKHOV / SPUTNIK / AFP

Un avertissement aux airs de menace. Ce jeudi, l'ancien président russe, et désormais vice-président du puissant conseil de sécurité de Poutine, Dmitri Medvedev a prévenu les alliés de l'OTAN qu'une potentielle défaite russe en Ukraine pourrait déclencher une guerre nucléaire.

Les alertes du Kremlin à l'OTAN se multiplient alors que les pays occidentaux annoncent, tout à tour, livrer des armes ou chars en soutien à l'armée ukrainienne.

"Les puissances nucléaires n'ont jamais perdu les conflits majeurs"

"La défaite d'une puissance nucléaire dans une guerre conventionnelle peut déclencher une guerre nucléaire", a déclaré Dmitri Medvedev dans un message sur Telegram.

Selon l'ancien président de 2008 à 2012, "les puissances nucléaires n'ont jamais perdu les conflits majeurs dont dépend leur sort".

Ces déclarations fortes font écho à celles du chef de l'Église orthodoxe lors de son sermon pour l'Épiphanie. Pour lui, détruire la Russie signifierait la fin du monde.

Article original publié sur BFMTV.com