En Ukraine, le difficile retour des habitants dans leurs villes dévastées par l'armée russe

C'est l'unique et dernière porte ouverte entre l'Ukraine libre et la zone occupée par les russes. De nombreux Ukrainiens désirent retrouver leurs domiciles et leur vie d'avant. Ils se rassemblent donc au seul endroit où les russes autorisent les citoyens à entrer dans les zones occupées, ici, sur ce parking de Zaporijia.

Les files d'attente sont toujours longues dans cette gare routière informelle. Certains attendent jusqu'à dix jours avant d'être informés qu'ils ont une place dans l'un des convois.

Environ 150 à 200 voitures sont autorisées à passer chaque jour. Ils se dirigent ensuite vers des villes comme Donetsk, Marioupol et Kherson.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles