Ukraine: des combattants d'Azovstal libérés lors d'un échange de prisonniers avec la Russie

Après l’annonce par Vladimir Poutine d’une mobilisation partielle des réservistes de l’armée russe, et en marge de la prise de parole du président ukrainien Volodymyr Zelensky devant l’Assemblée générale des Nations unies, Kiev a officialisé, tard dans la nuit du 21 au 22 septembre, la concrétisation d’un échange de prisonniers entre l’Ukraine et la Russie. Au cours de cet échange, un nombre conséquent de combattants du régiment Azov, qui défendaient l’usine Azovstal de Marioupol au printemps, ont été libérés.

Avec notre correspondant à Kiev, Stéphane Siohan

Après avoir entendu toute la journée de mercredi les velléités guerrières du Kremlin, l’annonce de la libération des défenseurs d’Azovstal a été accueillie par les Ukrainiens avec une très forte émotion.

Autant les Ukrainiens avaient réagi avec un certain flegme, mêlé d’une très forte détermination, à l’annonce par le Kremlin d’une mobilisation de 300 000 réservistes, autant, ce mercredi soir, beaucoup d’entre eux ont fendu l’armure, lorsque les premières images de la libération de combattants d’Azovstal ont commencé à circuler sur internet.

Cet échange intervient après que l’Ukraine a fait plusieurs milliers de prisonniers russes, lors de la contre-offensive dans la région de Kharkiv. Dans la nuit de mercredi à jeudi, les Ukrainiens libérés étaient arrivés en Turquie où certains d’entre eux ont pu échanger par téléphone avec le chef de l’État ukrainien.


Lire la suite sur RFI