Ukraine : combats acharnés à Severodonetsk

Les combats sont acharnés à Severodonestsk mais les forces ukrainiennes "tiennent bon". C'est le message délivré ce lundi par le président ukrainien Zelensky. Mais dit-il, les Russes sont "plus nombreux et plus puissants". Résultat : la situation s'est aggravée, les forces russes bombardent sans relâche la ville et ses alentours. Objectif : raser tous les bâtiments pour qu'il ne reste plus rien à défendre.

"Les principaux efforts de l'ennemi se concentrent" sur une tentative de totalement s'emparer de ce centre industriel et de "bloquer" les troupes ukrainiennes dans la région voisine de Lyssytchansk, a fait savoir dans la soirée l'armée ukrainienne.

"Nos soldats gardent le contrôle de Severodonetsk, les combats se poursuivent dans sa partie orientale", a-t-elle ajouté dans son communiqué.

Severodonestsk est la plus grande agglomération encore aux mains des Ukrainiens dans la région de Lougansk dans l'est du pays. Pour Moscou, mettre la main sur cette ville serait déterminant pour prendre le contrôle total du Donbass, déjà en partie tenu par des séparatistes prorusses depuis 2014.

Ses forces armées ont poursuivi ces dernières 24 heures leur offensive sur d'autres fronts dans l'est de l'Ukraine, où "sept attaques (...) ont été repoussées" dans les régions de Donetsk et de Lougansk, selon les autorités ukrainiennes.

Kiev réclame des armes, Moscou menace

A Moscou, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a à son tour mis en garde les pays occidentaux contre des livraisons à Kiev d'armes de longue portée.

"Plus les armes de longue portée que vous livrerez seront performantes, plus nous repousserons loin de notre territoire les lignes" ukrainiennes, a averti M. Lavrov lundi au cours d'une conférence de presse en ligne.

La veille, c'était le président Vladimir Poutine qui avait menacé de frapper "des sites que nous n'avons pas visés jusqu'à présent", si de telles armes étaient fournies.

Cela n'a pas empêché Londres d'annoncer lundi la livraison de lance-roquettes M270 MLRS d'une portée de 80 kilomètres, en complément des Himars de même portée promis la semaine dernière par Washington.

Les experts militaires soulignent que cette portée est légèrement supérieure à celle des systèmes analogues russes, ce qui permettrait aux forces ukrainiennes de frapper l'artillerie adverse en restant hors d'atteinte.

Après plus de 100 jours de guerre, l'Ukraine doit aussi maintenir le moral de ses troupes. Prenant d'énormes risques, le président Zelensky est allé dimanche à la rencontre des soldats en première ligne dans les localités du Donbass de Lyssytchansk et Soledar.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles