Ukraine: les civils impatients de revenir dans les villes reprises aux Russes

Alors que l'armée ukrainienne a annoncé avoir repris « plus de 20 localités » en 24 heures dans le cadre de sa contre-offensive contre l'armée russe, les civils qui ont fui les combats attendent vivement de pouvoir retourner chez eux.

Avec nos envoyés spéciaux, Anastasia Becchio et Boris Vichith

Anya Dmitrieva a retrouvé le sourire. Cette jeune femme de 34 ans a pu parler à sa mère restée à Koupiansk, une ville située sur des routes d'approvisionnement de l'armée russe récemment reprise par les Ukrainiens.

Le coup de fil n’a duré que quelques secondes à peine, mais les nouvelles sont rassurantes après plusieurs jours sans nouvelles. « Ça passait mal, mais j’ai pu comprendre que tout le monde allaient bien, mes grands-parents, mes parents. Ils continuent de rester dans la cave. Nos soldats vont les voir pour les rassurer, leur dire que tout va bien, mais qu’il faut attendre 2-3 jours avant de pouvoir sortir dans la rue », explique-t-elle.

► À lire aussi : « On n’avait plus d’eau, plus d’électricité » : les civils fuient les combats dans l'Est


Lire la suite sur RFI