Ukraine: la centrale de Zaporijjia à nouveau déconnectée, les combats continuent près du site

En Ukraine, les incertitudes règnent autour de la centrale nucléaire de Zaporijjia, alors que la centrale a de nouveau perdu samedi en fin de journée la connexion au réseau électrique. Pendant ce temps, les combats se poursuivent non loin du site d’Energodar, ainsi qu’une guerre de propagande.

Avec notre correspondant à Kiev, Stéphane Siohan

C'est l'Agence internationale de l'énergie atomique, dont une équipe est présente sur le site de la centrale depuis jeudi, qui a signalé cette déconnexion survenue samedi soir, « après de nouveaux bombardements dans la zone », selon l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA). La centrale continue cependant à fonctionner « grâce à une ligne de secours » qui l'alimente, permettant ainsi le refroidissement du combustible nucléaire. Mais cette dernière ligne encore en fonctionnement « a été endommagée », a expliqué l'AIEA, rappelant que les trois autres avaient été « perdues précédemment pendant le conflit ».

Samedi soir 3 septembre, l’opérateur ukrainien Energoatom a également déclaré avoir arrêté le réacteur numéro 5 de la centrale, alors que le site compte au total six réacteurs, rapporte notre correspondant à Kiev, Stéphane Siohan. « Du fait d'une capacité (de refroidissement du combustible) insuffisante pour deux réacteurs, le réacteur numéro 5 a été arrêté », a précisé l'opérateur ukrainien Energoatom dans un communiqué sur Telegram.

Ces dernières heures, des vidéos sur les réseaux sociaux montrent des projectiles d’artillerie qui tombent directement sur le territoire de la centrale. L'opérateur ukrainien Energoatom accuse les forces russes et les autorités russes incriminent elles l’armée ukrainienne.


Lire la suite sur RFI